Accéder au contenu principal

« Inséparables » | Sarah Crossan

À ma grande surprise, j'ai déniché l'une de mes lectures au rayon Jeunesse de ma librairie favorite. Il s'agit de l'excellent « Inséparables » de Sarah Crossan, traduit par Clémentine Beauvais aux éditions Rageot. Ce livre m'a littéralement bouleversée tant il est émotionnellement profond et parfaitement bien écrit. 


| R É S U M É |

Grace et Tippi, Tippi et Grace. Deux sœurs siamoises, deux ados inséparables, entrent au lycée pour la première fois...

Elle me dit : « On peut aller au lycée, et avoir un boulot, et conduire une voiture et nager et partir en rando. Tu sais que je te suivrai n'importe où, Gracie. Tout ce que tu veux, dis-le-moi, et on le fera. On peut tout faire, OK ? »

Je lui réponds : « OK. »

« Mais ce qu'on ne pourra jamais, jamais faire, c'est tomber amoureuses. C'est clair ? »

| C E   Q U E   J ' E N   A I   P E N S É |

J'ai tout d'abord été attirée par le sujet rare dont traite ce roman. La thématique de la maladie ou des différences revient bien trop souvent dans les livres destinés aux adolescents. J'avais pourtant bien aimé « Nos étoiles contraires », de John Green. Dans « Inséparables », les héroïnes, Grace et Tippi, sont âgées de seize ans et sœurs siamoises. Elles intègrent un lycée pour la première fois... 

J'ai aimé l'écriture poétique et sa forme, la puissance des mots que nous dévorons au fil des pages. Il n'y a pas de chapitres, mais de courts « poèmes » écrits sans rimes ni rythme. Cette écriture si unique nous mène jusqu'à la dernière ligne en quelques heures seulement : ce roman se lit facilement d'une traite, malgré ses plus de 400 pages. J'ai savouré chaque mot - narré par l'une des sœurs - de cette si belle lecture. Ce point de vue narratif fait instantanément pénétrer le lecteur dans la sphère si intime de Grace et Tippi.

« Inséparables » survole de nombreuses thématiques. Toutes les relations y sont traitées : familiales, amicales, scolaires et amoureuses. La relation fraternelle est, quant à elle, plus forte que tout le reste et prédomine tout au long du roman. Nous accédons au cœur des pensées de Grace et Tippi face au quotidien, parfois injuste, auquel elles font face.

Ce livre pousse le lecteur à la réflexion. L'importance de l'indépendance, de prendre des décisions (parfois lourdes de conséquences), la tolérance, les valeurs familiales... tout y passe. « Inséparables » est une véritable claque. Nous devinons à quel point leur situation peut être difficile de par leur apparence. Mais ce n'est pas tout. L'auteure nous prouve qu'être siamois est bien plus complexe que cela. Grace et Tippi doivent tout partager, même leurs sentiments amoureux.

Tout au long du roman, le lecteur est empli de mille et une émotions. Ce livre ne tombe jamais dans le pathos, loin de là. Chaque mot est dûment choisi. Nous nous surprenons à être en colère face à certaines réactions. Nous compatissons, sans avoir pour autant une once de pitié mal placée. Nous rigolons, nous pleurons, nous avons peur. 

Vous l'avez compris, « Inséparables » est une pépite, une merveilleuse découverte littéraire. Je vous conseille ce coup de cœur, quel que soit votre âge. En plus d'être incroyablement bien écrit, ce roman est très esthétique. Son épaisseur et l'illustration d'HelloMarine donnent envie de l'exposer fièrement sur sa table de chevet, tel un objet à part entière. 

« Une histoire qui raconte ce que c'est d'être Deux.
Une histoire qui raconte ce que c'est d'être Une.

Notre Histoire à Nous.
Et c'est une épitaphe.
L'épitaphe d'un amour. »

Avez-vous déjà lu ce roman ? Qu'en avez-vous pensé ? N'hésitez pas à partager votre avis en laissant un commentaire !

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

« La Plage de la mariée » | Clarisse Sabard

J'ai découvert la plume de Clarisse Sabard à travers son premier - et excellent - roman « Les lettres de Rose ». Il me tardait donc de lire son dernier ouvrage « La Plage de la mariée ». Retour sur cette belle lecture...
| R É S U M É |

2015, Nice.

Zoé, 30 ans, est en pleine dispute avec sa conseillère Pôle Emploi lorsque sa vie bascule. Ses parents viennent d'avoir un grave accident de moto. Son père est décédé sur le coup, sa mère trop grièvement blessée pour espérer survivre, mais encore assez lucide pour parler.

Elle va révéler à Zoé qu'elle lui a menti depuis toujours : l'homme qui l'a élevée n'est pas son véritable père. Elle donne un seul indice à sa fille pour retrouver son père biologique : « La Plage de la mariée ».

Après quatre mois de déni, Zoé finit par craquer et part à la recherche de la vérité. Elle atterrit en Bretagne et se fait embaucher dans une « cupcakerie » tenue par une ancienne psychologue franco-américaine, Alice. Dans ce salon de thé, plus…

« Les lettres de Rose » | Clarisse Sabard

| R É S U M É |
Lola a été adoptée à l'âge de trois mois. Près de trente ans plus tard, elle travaille dans le salon de thé de ses parents, en attendant de trouver enfin le métier de ses rêves : libraire. 


Sa vie va basculer lorsqu'elle apprend que sa grand-mère biologique, qui vient de décéder, lui a légué un étrange héritage : une maison et son histoire dans le petit village d'Aubéry, à travers des lettres et des objets lui apprenant ses origines.

Mais tous les habitants ne voient pas d'un bon œil cette étrangère, notamment Vincent, son cousin. Et il y a également le beau Jim, qui éveille en elle plus de sentiments qu'elle ne le voudrait...

Réveiller les secrets du passé lui permettra-t-il de se tourner vers son avenir ?
| C E    Q U E    J ' E N    A I    P E N S É  |
Clarisse Sabard, l'auteur, est une jeune trentenaire qui fait beaucoup parler d'elle sur les réseaux sociaux tant elle est proche de son public. Elle vient d'ailleurs de sortir son deuxi…

« La fille de Brooklyn » | Guillaume Musso

Chaque année depuis longtemps, j'aime me procurer le dernier roman en version poche de Guillaume Musso. Depuis le 30 mars dernier, « La fille de Brooklyn » est disponible aux éditions Pocket
| R É S U M É |
Je me souviens très bien de cet instant. Nous étions face à la mer. L'horizon scintillait. C'est là qu'Anna m'a demandé :  « Si j'avais commis le pire, m'aimerais-tu malgré tout ? ».  Vous auriez répondu quoi, vous ? Anna était la femme de ma vie. Nous devions nous marier trois semaines après. Bien sûr que je l'aimerais quoi qu'elle ait pu faire. Du moins, c'est ce que je croyais, mais elle a fouillé dans son sac d'une main fébrile, et m'a tendu une photo. - C'est moi qui ai fait ça. Abasourdi, j'ai contemplé son secret et j'ai su que nos vies venaient de basculer pour toujours.
| C E   Q U E   J ' E N   A I   P E N S É |
Guillaume Musso est l'auteur français le plus lu en 2016 avec 1.833.300 exemplaires de livres vendu…